La méthode Pilates : recommandée pour les problèmes de dos

Bonjour, voici mon premier article publié dans le journal l'Express dd'Outremont : 

http://www.expressoutremont.com/Article-de-blogue/b/24971/La-methode-Pilates-recommandee-pour-les-problemes-de-dos

Vos commentaires sont toujours appréciés.


Il n’est pas rare de voir un médecin ou un physiothérapeute recommander à leurs clients de faire du Pilates à la suite de lombalgies ou à des problèmes de hernie discale lombaire. En plus de soulager la douleur, le Pilates transforme le corps en tonifiant les muscles profonds afin d’éviter les récidives de blocage lombaire et de réduire les symptômes associés aux hernies. Coup d’œil sur cette pratique qui ne s’adresse pas seulement aux femmes !

 

De nombreuses personnes, athlétiques ou non, souffrent de douleurs lombaires sur une base quotidienne. Parfois, ces douleurs sont causées par une mauvaise posture, de faux mouvements ou leur profession. À long terme, ces symptômes deviennent chronique et entrainent des dommages qui ne sont pas toujours réversibles. Souvent, c’est l’une des raisons pour entreprendre un entrainement avec la méthode Pilates. Celle-ci fait généralement de petits miracles sur la santé du dos.

 

Mais qu’est-ce que la méthode Pilates?

La méthode tire son nom de son inventeur Joseph Pilates, né en 1883 en Allemagne. Doté d’une santé fragile dès son enfance, Joseph Pilates souffrait de rachitisme, d’asthme et de rhumatisme articulaire. Pour contrer cette précarité physique, il s’est mis très tôt à faire du sport en pratiquant le ski, la plongée, la boxe, la gymnastique et le Yoga, dont il s’est beaucoup inspiré pour créer son programme d’exercices. Déménagé en Angleterre au début du XXe siècle, il enseignait l’autodéfense dans les écoles de police comme Scotland Yard. Pendant la Première Guerre mondiale, il est fait prisonnier par l’Angleterre, et c’est à cette époque qu’il développe plus en profondeur ses principes de rééducation physique. Durant cette période, il invente la fameuse machine Pilates, surnommée « la Cadillac ». Constituée à partir d’un lit, de poulies et de ressorts, la Cadillac lui permet de développer des exercices qui intègrent les principes de résistance et de renforcement musculaire spécifique. D’ailleurs, une anecdote historique raconte que lors de la pandémie mondiale de grippe de 1918, tous les fervents disciples de sa méthode ont su réchapper à cette vague meurtrière, qui touchait particulièrement les personnes internées dans les camps de concentration. Une fois libéré, il retourne en Allemagne, puis il émigre aux États-Unis et fonde son studio où il y enseignera sa méthode, qu’il peaufine jusqu’à sa mort à l’âge de 83 ans.

 

Les principes de base

La méthode Pilates repose sur quelques principes fondamentaux qui sont essentiels à sa maitrise. Comme elle aborde le corps comme un tout indissociable, elle corrige notamment les asymétries et les faiblesses. Elle représente donc une excellente technique de rééducation à la suite d’accidents touchant le dos, les genoux, les hanches et les épaules et pour les traumatismes résultants de tensions répétitives. Le Pilates redonne au corps, et à la colonne vertébrale en particulier, un équilibre entre force et souplesse, ce qui aide à prévenir la venue de nouvelles blessures.

 Pour ce faire, le Pilates mise sur des éléments clés qui modifient en profondeur la posture.

 

En voici les principaux :

La respiration consciente

La respiration soutient tous les exercices. Elle permet en premier lieu de se concentrer lors de l’exécution des exercices et ainsi éviter de faux mouvements. Lors de l’inspiration, le corps peut prendre de l’expansion et lors de l’expiration, il y a un meilleur contrôle de la force. La respiration contribue également à la détente et au relâchement des tensions superflues. Avec la respiration profonde, le sang reçoit un apport plus important d’oxygène, nourriture essentielle aux muscles, aux organes et au cerveau. Cela veut aussi dire plus de vitalité et d’énergie.

 

L’alignement de la colonne vertébrale et de la tête

La colonne vertébrale est LA structure qui soutient le tronc et son contenu vital. Il est donc fondamental qu’elle soit à la fois solide, par l’entremise de tous les muscles profonds du dos qui la supportent, et souple afin de permettre l’aisance dans les mouvements, surtout ceux du quotidien. Le Pilates met donc l’accent sur la mobilité de la colonne vertébrale dans tous ses axes, et ce, en créant de l’espace entre les vertèbres pour réduire l’effet néfaste de la gravité et ainsi limiter l’usure des disques intervertébraux, petits coussinets qui séparent chaque vertèbre du dos.

 Le Pilates prône également un bon port de tête, par l’étirement du sommet du crâne vers le haut. Trop souvent, la tête est projetée vers l’avant, comme lorsque l’on cherche à lire des caractères trop petits à l’ordinateur, créant ainsi des tensions excessives au niveau de la nuque. Les exercices corrigent cette position et renforcent les muscles du cou.

 

Le placement du bassin et des épaules

Autour de l’axe du corps se trouvent les ceintures pelvienne et scapulaire, correspondant à l’ensemble du bassin et le complexe des épaules. Ces deux ceintures permettent l’alignement des bras et des jambes. Si elles ne sont pas bien positionnées, les muscles des bras et des jambes s’adapteront en conséquence. Si la capacité d’adaptation est dépassée, elle engendre un déséquilibre qui tend à surcharger certains muscles au détriment des autres. Par conséquent, certains muscles, qui travaillent trop fort pour s’adapter, s’épuisent et deviennent tendus, tandis que les autres, qui ne travaillent pas suffisamment, perdent de leur efficacité. C’est pourquoi le Pilates insiste sur le bon positionnement du bassin et des épaules. Par ailleurs, en plaçant correctement le bassin cela permet d’obtenir une position neutre pour la colonne vertébrale qui pourra mieux s’acquitter de son rôle de soutien et de mobilité.

 

La Méthode Pilates et la santé du dos

Le Pilates, qui est pratiqué soit au sol ou sur appareil, peut aider à améliorer, voire soulager de manière permanente, des problèmes de dos. En effet, il est possible d'établir un programme d'exercices spécifique qui ciblera les instabilités entre les différentes structures du corps. En misant sur l’alignement de la colonne, on permet de renforcer de manière équilibrée les muscles profonds du dos. Imaginez un bateau dont le mât est penché sur le côté. Les voiles, qui seront mal déployées, empêcheront le voilier de naviguer librement à son plein potentiel. C’est un peu la même image que l’on utilise pour le corps, où la colonne représente le mât soutenu de manière égale par les muscles du dos. De plus, la gravité affecte la posture du corps. Lorsque les muscles abdominaux ne sont pas développés, le ventre est porté vers le bas et l’avant, créant une surcharge pour le dos. Pour y remédier, on développe les abdominaux profonds afin d’obtenir un meilleur soutien du ventre et diminuer la surcharge au niveau lombaire.

 

Un programme personnalisé en Pilates permet d’informer le corps sur sa façon de bouger, de recruter ses muscles et de positionner ses membres dans l’espace. Avec le temps, de nouvelles informations sont intégrées qui court-circuitent les mauvaises habitudes et les adaptations pathologiques.

 

 Chaque problème de santé étant unique, car il s’inscrit dans un ensemble propre à chaque individu, nécessite une approche personnalisée. Lorsqu’il est temps de se prendre en charge après une blessure, il faut éviter d’acheter une vidéo ou de s’inscrire à n’importe quel cours d’activité physique. Mal exécutés, les exercices peuvent nuire à la santé et risquent de causer de nouvelles blessures. Le corps déconditionné doit réintégrer progressivement et adéquatement les mouvements. D’où l’importance d’être bien encadré dans sa pratique, tout particulièrement à ses débuts afin de s’assurer d’intégrer correctement les principes de base et d’avoir la bonne posture propre à rendre chaque exercice efficace.

 

Chez Kinatex Rockland, trois instructrices certifiées dans la méthode Pilates sont aptes à développer des programmes individuels et ainsi diriger chaque personne en fonction de ses propres besoins.

 

 Faites-en l’essai

Le Pilates ne guérit pas seulement des douleurs de dos. Il apporte en général rapidement des bienfaits et des bénéfices à plusieurs niveaux. Nombreux sont ceux qui ont amélioré leur forme physique par le biais de cette méthode. C’est d’ailleurs l’une des raisons pourquoi tant d’athlètes, comme le golfeur Tiger Woods, et de nombreux artistes, dont Martha Graham et Madonna, l’ont adopté.

 

 Références :

-       Teaching Pilates for Postural Faults, Illness and Injuries, Jane Paterson

-       La Méthode Pilates pour les nuls, Ellie Herman